Tournage californien sur la parcelle expérimentale Vitadapt

Tournage californien sur la parcelle expérimentale Vitadapt

 

Le 4 octobre dernier, une équipe de tournage américaine de Californie de la chaîne HBO, est venue filmer la parcelle expérimentale Vitadapt pour identifier l’adaptation de la vigne face aux variations liées au changement climatique. Le documentaire qui sera délivré en mars 2018 cherchera à expliquer comment à Bordeaux et en Californie, différents types de solutions permettent de faire face à la montée globale des températures et de la sécheresse.

Le professeur Kees Van Leeuwen, Professeur de viticulture à Bordeaux Sciences Agro, a répondu à leurs questions.

  • Quelles sont les conséquences du changement climatique sur les baies de raisin ?

Avec la montée de la chaleur, le risque encourue est que les baies murissent précocement en août alors que la période est à ce moment beaucoup trop chaude pour les vendanges, ainsi nous travaillons pour trouver des moyens qui nous permettraient de retarder les vendanges jusqu’à septembre. Le changement climatique reste tout de même un phénomène progressif. Nous sommes actuellement capables de produire des vins d’une plus grande qualité qu’il y a 50 ans mais le vrai défi consiste à maintenir leur qualité et leur fraicheur sur le long terme. Nous avons eu une saison particulièrement difficile cette année avec des périodes de gel intenses que nous n’avions plus subis depuis 1991 ! 40% des rendements ont été perdus et ce qui est perdu est irrécupérable.

  • Quelles solutions pouvez-vous mettre en place pour permettre à la viticulture de s’adapter ?

Tout d’abord nous devons travailler sur de nouveaux cépages et évaluer leur résistance face à différents paramètres, dont le stress hydrique ou le changement de température. A Bordeaux, le Merlot et le Sauvignon Blanc, contrairement au Cabernet Sauvignon, sont des cépages précoces qui voient leurs vendanges arrivées de plus en plus tôt et on estime que le Merlot ne sera plus adapté au climat bordelais d’ici 2050. Ainsi notre préoccupation majeure est de pouvoir proposer de nouvelles variétés tardives qui disposent d’une typicité similaire aux cépages classiques de Bordeaux afin de garder le « style » bordelais. Les vins de Bordeaux étant le résultat d’un assemblage de cépages, le Merlot pourra être plus facilement remplacé par un autre cépage afin que les goûts des « nouveaux » vins évoluent graduellement. Un des cépages stars du futur pourra être le Touriga Nacional du Portugal, où les conditions climatiques sont similaires à celle de Bordeaux. Quant au Sauvignon Blanc, il pourrait être remplacé par le Colombard, similaire mais tardif.vigne tournage
Bordeaux n’a pas le choix que de s’adapter au changement climatique avec une économie locale dépendante du rendement de plus de 1000 hectares de vignes. Nous devons apprendre à proposer de nouveaux cépages résistants et qualitatifs sans avoir pour autant recours aux pesticides ou à l’irrigation, contrairement à la Californie où tous les cépages sont irrigués massivement. Ceci est impossible à Bordeaux et nous devons donc trouver de nouvelles solutions respectueuses de l’environnement et des cépages qui s’adaptent au terroir bordelais sur le long terme.

En savoir plus :
La parcelle Vitadapt plantée en 2009 sur l’unité expérimentale de la Grande Ferrade de l’INRA, regroupe 52 variétés de cépages qui font l’objet de différentes expérimentations afin d’étudier le métabolisme de gênes cibles et leur variabilité dans des contextes environnementaux différents.
https://www6.bordeaux-aquitaine.inra.fr/egfv/Ressources2/Ressources/VitAdapt

 


oenooene

La revue scientifique internationale en open access.
Oeno One dédiée aux sciences de la vigne et du vin

Nos partenaires

bsainrasciencepomontaignekedge